le pèlerin

– Où vas-tu, pauvre pèlerin

A travers la neige et le vent

Serrant contre toi un manteau

Beaucoup trop noir dans tout ce blanc ?

 

– Je vais où le vent me porte

Je vais, d’un pas chancelant,

Je ne sais pas d’où vient la force

Qui me pousse toujours en avant.

 

 

Leave a Comment

Filed under Carte de Magali ( Japon), poésies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.