Les mains ouvertes

Ouvertes, elles accueillent,

Ces mains-là, je les aime

Ouvertes, je les effeuille

 » Je ne t’aime plus, je t’aime »

-Marguerites de chair,

Ces mains-là, je les cueille,

Je les porte au désert,

Je les mets sur le seuil,

Et le désert revit…

Ces mains savent toucher

Et elles nous convient

A toujours plus aimer

 

 

Poème collectif

 

Leave a Comment

Filed under Jeux d'écriture, poésies

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.